© 2019 par le Laboratoire de philosophie continentale. 

  • Facebook - White Circle

Image : Richard-Max Tremblay

SYMPOSIUM DE 

PHILOSOPHIE FÉMINISTE

31 JANVIER ET 1        FÉVRIER 2019

UNIVERSITÉ LAVAL

ER

 

Le Symposium de philosophie féministe aura lieu à l'Université Laval les 31 janvier

et 1er février 2019. Cette première rencontre entièrement dédiée à la philosophie

féministe rassemblera plusieurs personnes oeuvrant dans ce domaine. Nos

conférencières d'honneur sont les professeures Naïma Hamrouni et

Diane Lamoureux.  

PROGRAMME

Le jeudi 31 janvier 2019

12 h 30  Accueil et mot de bienvenue

 

13 h        

Science et épistémologie féministes (en collaboration avec le séminaire 

 « Philosophie et histoire des sciences ») 

 Animation : Pierre-Olivier Méthot 

 (professeur agrégé de philosophie, Université Laval)

 

L’objectivité dans la philosophie féministe des sciences: l’apport d’He­len

Longino

Anne-Marie Gagné-Julien (doctorat en philosophie, UQAM)                          affiche : Alice Beaubien

(Dé)coder les biais de genre en intelligence artificielle

Sandrine Charbonneau (maîtrise en philosophie, Université Laval)

Non-mixité, féminisme et philosophie : l’apport de la philosophie féministe des sciences et de la non-mixité pour limiter les biais de genre en philosophie

Sophia Rousseau-Mermans (doctorat en philosophie, Université de Montréal, Université Paris 1)

Une épistémologie féministe pour la neurodiversité

Mylène Legault (doctorat en philosophie, UQAM) et Pierre Poirier (professeur de philosophie, UQAM)

 

15 h 30

Conférences d'honneur

 

Constituer un matrimoine philosophique féministe

Diane Lamoureux (professeure associée de science politique, Université Laval)

Interagir entre féministes. Soutenir l’inconfort, cultiver la vulnérabilité épistémique

Naïma Hamrouni (professeure régulière de philosophie, UQT

 

Le vendredi 1er février 2019

9 h 30  Accueil et café

 

10 h        

La phénoménologie féministe : entre agentivité, corporalité et intentionnalité

Animation : Sophie-Jan Arrien (professeure titulaire de philosophie, Université Laval)

 

Structure et agentivité : l’apport dialectique d’Iris Marion Young

Laurence Dufour-Villeneuve (maîtrise en philosophie, UdeM)

Un/Making the Self: Phenomenologies of Illness

Corinne Lajoie (chercheuse indépendante en philosophie) et Emily Douglas, (doctorat en philosophie, Université McGill)

Les expressions corporelles comme épistémologie nécessaire

par Camille Zimmerman (maîtrise en philosophie, UQAM)

Perspectives phénoménologiques sur le travail émotionnel et la charge mentale

Marie-Anne Casselot (doctorat en philosophie, Université Laval)

12h30 – 13h30 : Diner

 

13 h 30

Conflits, politique et sociétés : perspectives contemporaines sur la liberté, l’épistémologie du témoignage et l’intersectionnalité

Animation : Jade Néron (maîtrise en communications, Université Laval)

Le conflit comme condition nécessaire à la liberté : l’autre du féminisme

Samie Pagé-Quirion (doctorat en sociologie, Université d’Ottawa)

Comment évaluer la valeur épistémique d’un échange testimonial ? Étude à la croisée de l’épistémologie du témoignage et des injustices épistémiques  

Coline Sénac (maîtrise en philosophie, UQAM)

Classe, race et genre : John Dewey fait-il (encore) partie des luttes inter-sectionelles?  

Christophe Point (doctorat en philosophie, Université Laval)

15 h 30

Vulnérabilité, justice et care : enjeux politiques, épistémologiques et ontologiques

Animation : Naïma Hamrouni (professeure régulière en philosophie, UQTR)

La vulnérabilité : pour une approche non-idéale et plus inclusive sur les plans épistémologique et politique

Françoise Paradis-Simpson (études postdoctorales en philosophie, Université Laval) et Éloi Paradis-Deschênes ( maîtrise en science politique, Université d’Ottawa)

Pour une justice du care

Cécile Gagnon (maîtrise en philosophie, Université Laval)

La vulnérabilité au service des enjeux de justice alimentaire. Une analy-se appuyée sur le modèle relationnel féministe de Gilson et de Young

Pierre-Olivier Gagnon (maîtrise en philosophie, UQTR)

Conditions du dialogue décolonial entre femmes et féministes : logique du don et vulnérabilité ontologique Laurie Gagnon-Bouchard (maîtrise en sociologie, UQAM) et Camille Ranger (maîrise en philosophie, UQAM)

 

18h - 20h : Mot de clôture et cocktail Café Fou AELIES, 2305 rue de l’Université, Pavillon Alphonse-Desjardins.

L'événement Facebook du Symposium: https://www.facebook.com/events/728609710852954/